Un dog tracker aidera ceux qui vivent avec des chiens remuants et souvent exubérants à dormir plus paisiblement, ceux dont nous craignons parfois, même en les promenant, qu’ils nous prennent au dépourvu et s’enfuient alors qu’ils jouent joyeusement. Avoir la possibilité de surveiller en permanence la position de votre animal même en votre absence, même lorsque vous êtes en vacances et que vous avez laissé votre compagnon à quatre pattes à un parent, est un soulagement pour beaucoup d’entre nous, propriétaires de chiens.

Comment fonctionne le dog tracker

Le dog tracker utilise en effet la technologie GPS pour localiser votre animal partout dans le monde, sans limite de distance ou de portée. Il s’agit en fait d’un système de localisation global (Global Positioning System, d’où l’acronyme GPS) qui utilise différents satellites en orbite terrestre et qui est géré par l’armée américaine. Il a en fait été créé à des fins militaires, mais son accès et son utilisation ont été autorisés à toute personne disposant d’un appareil GPS. Les applications de cette technologie sont désormais innombrables et le dog tracker en est un exemple typique, bien que les colliers pour chiens de ce type ne se limitent plus à une simple fonction de localisation mais ont évolué vers des dispositifs que nous pouvons facilement définir comme intelligents grâce à des algorithmes capables de traduire les informations transmises par le collier en suivi en direct, en suivi d’activité et pour toutes les autres fonctions les plus courantes présentes dans de nombreux dog trackers aujourd’hui.

Dog tracker

Avantages du dog tracker

La partie localisation est évidemment dominée par le suivi en temps réel de la position du chien : c’est la fonction principale de l’appareil et elle nous servira chaque fois que notre compagnon à quatre pattes se sera égaré et devra être retrouvé. Cependant, il existe certaines fonctions qui visent à empêcher qu’une telle situation ne se produise, et je fais principalement référence à ce que l’on appelle la clôture virtuelle et la laisse virtuelle. Dans le premier cas, l’application nous permet de définir une zone dans laquelle le chien peut se déplacer librement, mais s’il dépasse les limites, nous sommes immédiatement alertés afin d’intervenir rapidement, ce qui évite de longues recherches et le risque que le chien se blesse en dehors de son environnement sécurisé.

La laisse virtuelle, quant à elle, utilise la portée limitée du Bluetooth pour émettre une alerte dès que notre chien s’éloigne de nous de plus de quelques mètres, dépassant ainsi la longueur maximale de notre « laisse ».