Pourquoi le chien s’enfuit?

La première raison pour laquelle notre ami à quatre pattes pourrait s’éloigner de la maison est liée à son instinct de reproduction. En effet si notre chien sent que dans les environs il y a une chienne en chaleur il pourrait décider d’aller la chercher et donc de s’éloigner de la maison. Pour éviter cette éventualité il n’y a malheureusement pas grand chose à faire, en effet même un chien très bien dressé, si son propriétaire n’est pas présent, suit son instinct. La seule précaution à prendre est celle de mettre le chien en sécurité c’est-à-dire à l’intérieur de la maison ou d’un enclos ou d’un box d’où il ne peut pas s’échapper.

Une autre raison pour laquelle le chien fugue est liée à l’ennui ou au désir d’exploration. En effet la plupart des chiens vivent une vie sédentaire et monotone qui convient peu à un animal qui par sa nature est un explorateur. C’est pour cette raison que notre chien pourrait décider de s’éloigner de la maison pour aller visiter des endroits et flairer l’environnement et d’autre part il ne faut pas oublier que pour un chien l’éloignement de la maison est un épisode provisoire du genre «je vais faire un tour et je reviens » et pas « j’ai décidé de quitter la maison » parce que le chien est un animal social qui aime vivre avec sa « bande ».

Le désir de rejoindre la bande est une des raisons de fugue. Des chiens qui ne sont pas habitués à rester seuls ou qui se retrouvent tout à coup dans des endroits qu’ils ne reconnaissent pas pourraient s’échapper pour retrouver la « bande ».

Le chien fugue également s’il a peur ou si un évènement inattendu l’a effrayé. Pendant un orage ou à cause du bruit de feux d’artifice son cerveau pourrait lui suggérer de fuir d’un danger qu’il sent proche. Si le chien est effrayé est confus, sa capacité d’analyser diminue au point de lui faire faire quelque chose qu’il ne ferait pas normalement.

L’instinct prédateur est une autre raison qui le porte à fuguer. Il est plus développé dans les chiens de chasse, renifleurs et nordiques mais présents également dans les chiens d’autres races. L’instinct prédateur fait parti de l’ADN de notre ami à quatre pattes et même s’il reste caché et assoupi pendant la plus grande partie de sa vie, il peut se réveiller en flairant une odeur particulière ou à la vue d’un animal libre.

Il convient aussi de ne pas oublier que les chiens qui ont passé une partie de leur vie dans un chenil ou dans un refuge ou bien qui ont changé souvent de milieu ont davantage tendance à fuguer. Ceci parce que l’animal a besoin de temps pour s’acclimater et reconnaître un endroit comme sa « tanière » et si pendant la période de transition il n’est pas suffisamment contrôlé, il pourrait décider de chercher à retourner dans l’endroit où il se sentait en sécurité.

Pour éviter toutes ces causes possibles de fugue, ne pas oublier que tous les chiens doivent être éduqués à la vie qui les attend, c’est-à-dire habitués aux milieux et aux personnes, aux bruits et aux odeurs. Plus on montrera au chien des situations différentes et on l’habituera à les affronter de manière correcte moins le chien sera porté à suivre son instinct dans des situations particulières. En plus de l’éducation, le chien a besoin également d’exercice quotidien. D’exercice physique et mental car le chien est un animal social qui a besoin de se sentir utile au sein de sa bande, il a besoin de contact et discipline mais aussi de faire du mouvement de manière appropriée.